Rechercher

Catégories

EFFACEUR

L'apparition de l'effaceur, un développement révolutionnaire

L'effaceur est l'invention révolutionnaire née durant les années 1980. En effet, l'effaceur a permis aux écoliers de faire des erreurs d'écriture au stylo plume lorsque ces derniers sont équipés de cartouches d'encre bleue effaçable, de les effacer et de réécrire par dessus. Concrètement, 2 types d'effaceur ont vu le jour : l'effaceur simple, muni d'une seule mine dont la propriété est d'éradiquer l'encre bleue effaçable, et l'effaceur réécriveur à pointe fine, qui permet de réécrire par dessus la zone effacée sur le cahier à l'aide de la mine fine située à l'autre bout de l'effaceur.

Fonctionnement de l'effaceur et des encres effaçables

L'encre bleue effaçable n'est pas composée d'"indigo", c'est en effet une autre molécule spécifique qui permet le procédé d'effacement. L'effaceur éradique uniquement l'encre bleue effaçable (et l'encre rose de chez Reynolds). Il n'efface pas les autres composés. Cette molécule et celle de l'encre rose possèdent des groupements d'atomes communs spécifiques qui permet de subire à la fois une réaction acido-basique et une oxydation. Cela est comparable à la décoloration que vos vêtements peuvent subir lorsque vous versez de la javel dessus. Dans les faits, c'est un mélange dont les propriétés sont à peu près équivalentes à de l''eau oxygénée mixée avec de l'eau de javel. L'effaceur permet donc de dissoudre certaines molécules bleues, mais pas toutes, puisqu'à l'aide de la mine réécriveuse, on remet du bleu qui lui ne se désagrège pas. De plus, on peut noter que l'effaceur en lui-même n'attaque pas la feuille de papier sur laquelle vous avez écrit. Seul le liquide contenu par la mine peut altérer un peu la feuille, il est donc préférable d'attendre que la zone ait séché avant de réécrire par dessus.

Effaceur et évolution de la cote de popularité

L'effaceur a fait un carton lorsqu'il a vu le jour, car c'était un produit véritablement révolutionnaire. Le droit à l'erreur lorsqu'on écrivait au stylo était enfin permis ! Mais la sortie de blancs correcteurs est venue contrarier les projets de développement les plus fous de l'effaceur. Cela ne dura qu'un temps car le blanc correcteur liquide avait tendance à "faire des pâtés" sur les feuilles, et de plus en plus de professeurs ont vu cela d'un mauvais oeil. L'effaceur a donc fait son retour en force suite à cela. Mais c'était sans compter la ténacité des blancs correcteurs. Car au milieu des années 1990, le roller de correction a fait son apparition, remportant tous les suffrages car discret et efficace à tout point de vue. L'effaceur a donc été relayé au second plan par plus fort que lui, mais il reste très utilisé encore aujourd'hui, surtout pour le primaire, car les rollers de correction demandent plus de dextérité pour être manipulés correctement que l'effaceur qui se présente sous la forme d'un simple stylo.